Archives mensuelles : avril 2010

Chance Eau Tendre de Chanel

chance de chanel 001 « – Que portez-vous ?

-Je porte Chance » !

Une telle réponse mérite un parfum à la hauteur, ou plus exactement une constellation de parfums pour en tracer la carte. Porter Chance de Chanel est une conjuration contre le mauvais sort. Gabrielle Chanel croyait en sa chance, en sa bonne étoile : « La chance, c’est une façon d’être. La chance ce n’est pas une petite personne.La chance c’est mon âme », disait-elle. Pour elle, la chance n’évoque pas une vague croyance mais cette façon unique dont elle a pris en main sa destinée en assumant ses choix avec énergie : ‘Une chance s’offrait, je la pris’, disait-elle encore en évoquant sa contribution aux avant-gardes des années 1920. Chance, dont le nom peut aussi s’interpréter comme un double graphique du nom Chanel, est un parfum rayonnant, optimiste, plein d’énergie et de mouvement.

On dit que la chance ne passe qu’une fois dans une vie et qu’il faut l’attraper. Chez Chanel, elle en est à son troisième passage. Dans un flacon tout rond et de rose nacrée vêtue, elle se présenta en 2003 avec un parfum créé par Jacques Polge. L’architecture olfactive de Chance est construite d’après une constellation de huit senteurs centrées sur l’accord inattendu, véritable source d’énergie de la fragrance : cédrat, musc blanc, baie rose, absolu d’iris, absolu de jasmin, vétiver frais, patchouli ambré et jacinthe. Ondes de fraîcheur, notes fleuries, éléments sensuels, gourmands et épicés gravitent entre eux pour offrir de surprenantes métamorphoses. Imaginé par Jacques Helleu, le flacon rond, forme inattendue pour un parfum de Chanel, se conçoit dans une symétrie inverse au carré du N°5, mais aussi intemporel et épuré que lui. Le rose subtilement nacré de l’étui qui l’habille est lui aussi nouveau et surprenant, mais doit être vu comme un hommage à l’optimisme et à l’originalité de Mademoiselle Chanel. Le film du lancement, signé Jean-Paul Goude, raconte, à Venise, la probabilité d’une rencontre amoureuse entre une jeune femme et un inconnu, identifié à l’instant, dans le hasard d’une foule, comme la chance de sa vie. »

En 2007, Chance Eau Fraîche, toujours créé par Jacques Polge  toujours  proposa encore plus de fraîcheur et de fantaisie par une réinterprétation pétillante de la constellation olfactive de Chance, autour de la combinaison magique de l’accord inattendu, avec l’accentuation des notes cédrat et vétiver frais et une nouvelle note bois de teck. Les codes visuels de Chance sont adaptés à l’Eau Fraîche : capot dépoli, fragrance vert pâle et le nom en blanc. 

chance de chanel 002 Dernier né de la constellation, Chance Eau Tendre se profile avec poésie et douceur. En dépit du bruit que fait le monde, de la terre qui gronde et des volcans qui se réveillent, cette femme croit au bonheur et veut préserver sa chance. Cette belle leçon d’optimisme se donne dans un cocktail de notes fruitée et fleuries, verdies par la jacinthe. L’absolu de jasmin le rend solaire, l’absolu d’iris en fait un moment précieux. Les bois rendent ce moment profond, que l’on aimerait éternel, enfoncé dans la douceur des muscs blancs. Cette Chance est agréable, réconfortante tout comme l’image de cette nouvelle Eve, lovée contre le flacon. Une note estivale, davantage rassurante qu’inattendue. Mais après tout, la chance ne peut pas avoir toujours les traits d’une inconnue !

 

En vente depuis le 2 avril : 79,50 euros (vaporisateur 100ml)

1 commentaire

Classé dans 1

Grand Prix du Parfum 2010 Fragrance Foundation France

 

DSC_8438Les résultats du GRAND PRIX DU PARFUM 2010 FRAGRANCE FOUNDATION France MARIE CLAIRE, furent rendus le Jeudi 8 Avril 2010, lors d’une soirée de Gala privée au Pavillon Ledoyen, rassemblant un grand nombre d’acteurs de la profession. La soirée fut très réussie et suivie d’un Concert du groupe anglais MORCHEEBA, qui interpréta des airs de leur dernier album Dive Deep. L’élégance et la bonne humeur étaient au rendez-vous dans une foule immense, venue célébrer le parfum.

DSC_8765 Cet événement  de l’Industrie de la Parfumerie Sélective fêtait sa 18ème Edition, en changeant de formule et avait pour partenaires Osmoz, Cinquième Sens et Marionnaud. La présidente de la Fragrance Fondation, Catherine DISDET fut assistée par Nathalie PICHARD et Hélène ROULEAU.

Ces trois « drôles de dames », ainsi qu’elles furent appelées, voulaient renouer avec le Grand Public, donner la Parole à tous les Experts et Passionnés du Parfum, redonner au Parfum sa place et son Sens, dynamiser la Créativité et les Talents avec la participation des Membres et des Partenaires de la Fragrance Foundation France. Mais aussi, donner la parole au public, aux passionnés et
aux experts du Parfum pour récompenser et célébrer les talents, la créativité et l’innovation de l’Industrie du Parfum.

DSC_8735En effet, afin d’offrir un regard ouvert sur la parfumerie, un prix fut décerné par un  Jury de Bloggers, de Journalistes, d’Évaluatrices (expertes de l’olfaction, travaillant étroitement avec les parfumeurs) : le Prix de la meilleure création ‘exclusive‘. Nouveau Prix 2010 également de la meilleure création féminine et masculine, fut celui remis par un Jury de Parfumeurs : Prix des ‘parfumeurs’. Quant au Grand Public, il fut invité à voter en ligne du 8 au 22 mars 2010.

7 Prix furent décernés par le Grand Public  et 4 Prix furent décernés par des Jurys d’Experts. 

 DSC_8713J’ai eu l’honneur de remettre le prix du meilleur parfum en distribution sous enseigne propre à Yves Rocher pour leur parfum So Elixir, créé par Firmenich.

 

 

Le Grand Prix du Parfum 2010 a couronné :
• meilleur parfum féminin : Ricci Ricci (Nina Ricci)
• meilleur parfum masculin : Jamais le dimanche (Ego Facto)
• meilleur parfum en distribution sous enseigne propre : So Elixir (Yves Rocher)
• plus beau flacon féminin : Ricci Ricci (Nina Ricci)
• plus beau flacon masculin : Only The Brave (Diesel)
• meilleure communication pour un parfum : Miss Dior Chérie L’Eau (Dior)DSC_8731
• Prix coup de coeur rédaction Marie Claire : Eau de gentiane blanche (Hermès)
• Prix des parfumeurs : La XIIIe Heure (Cartier)
• Prix des spécialistes : La XIIIe Heure (Cartier)
• Coup de foudre lectrices Marie Claire.fr : Idylle (Guerlain)

DSC_8791 Ainsi, la Maison Nina Ricci a été couronnée deux fois pour le parfum Ricci Ricci, récompensant le flacon et la fragrance. Quant à Mathilde Laurent, parfumeur maison de Cartier, elle fut deux fois lauréate pour son parfum La XIIIème Heure, de la collection Les Heures de Cartier. Dans son discours, elle mentionnait l’ importance pour elle d’ avoir été récompensée par ses pairs.  Un esprit de corps, qui me fit penser à celui de la Communauté des Gantiers Parfumeurs, créée en 1190 et qui institua en France le luxe en parfumerie , fondé sur l’expertise et la créativité et marqué par l’excellence.

6 Commentaires

Classé dans Notes de tête

FLEURS MÉCANIQUES EDITIONS DE PARFUMS FRÉDÉRIC MALLE par Jean-Luc SUCHET

 

 

FMalleNom intriguant, étrange machine, fragrances vaporeuses, voici les savantes et plaisantes œuvres que Frédéric Malle nous propose pour parfumer nos intérieurs, une première des plus emballantes pour cet esthète hors pair qui s’aventure cette fois dans monde de la maison.

Il est vrai que dans ce domaine, la bougie odorante est reine, presque un phénomène de mode. Entre celles qui sentent du moins que quelconque, celles qui brulent mal ou trop vite, celles qui fument, on a l’embarras du choix au rayon des qualités incertaines. Pour ce qui est du top, je ne mets que des bons points à Mizensir, Tom Ford, Trudon, Zenadora et, bien sûr, Diptyque qui, depuis quelques temps, a tendance à s’endormir sur ses lauriers. Mais, en dehors, des bougies ou de quelques pschitt pschitt, force est de constater que les nouvelles et bonnes idées sont rares pour satisfaire une demande de plus en plus exigeante qui, à mon avis, est en pleine expansion.

Machine2 Baptisée Fleurs Mécaniques, la proposition de Frédéric Malle a le mérite de n’être pas qu’un gadget, elle est le fruit d’une réflexion longue et d’une certaine prise de tête. En fait, elle consiste en un diffuseur électrique accompagné de cinq senteurs au choix. Un peu plus tard, je reviendrai sur le diffuseur en lui-même, qui est d’une grande ingéniosité et, de plus, un bel objet contemporain, et non pas une de ces horreurs bon marché que l’on ne sait pas où dissimuler.

Parfumer une maison, puisqu’il s’agit bien là de parfums et non de senteurs bêbêtes, n’est pas exactement la même démarche que de faire un parfum à porter, explique Frédéric Malle, en soulignant, qu’on ne doit pas couvrir les odeurs de la vie mais les accompagner. Pour accomplir cette délicate mission, il a choisi de collaborer avec des spécialistes de la parfumerie fine et non pas avec des as de la parfumerie fonctionnelle. Son ultime but étant de rester aussi figuratif que possible.

A l’origine de leur réflexion et de l’élaboration du concept, il y a les travaux du Dr Braja Mookherjee (IFF), un chimiste indien, aujourd’hui disparu, qui s’est très longtemps intéressé aux techniques de headspace afin de capturer les secrets olfactifs de la nature, que ce soit les odeurs de fleurs ou de lieux. Les produits issus de cette recherche, du fait de la difficulté de leur maniement ou de leur coût connaissent des fortunes diverses. Pourtant, le headspace est intéressant pour faire parler des fleurs muettes, celles dont on ne peut rien extraire: lys, muguet, lilas, camélia et tant d’autres.

N’étant pas un savant, je n’ai pas l’intention de vous expliquer comment ce bourreau des fleurs s’y prenait pour les analyser sans les torturer. Toujours est-il que les cinq premières fragrances proposées dans la collection Fleurs Mécaniques sont composées à partir d’éléments provenant de la technologie headspace et, bien entendu, de quelques formules pertinentes issues du savoir-faire des parfumeurs – Carlos Bénaïm et Dominique Ropion – qui ont collaboré au présent sujet.

Le résultant est aussi impressionnant que des photos hyperréalistes de fleurs comme celles de Robert Mapplethorpe ou de Irving Penn. Je dirai même qu’olfactivement il est plus vrai que nature. Chaque senteur est un soliflore tel qu’on les imagine exhalant en bouquet dans un salon frais où bien en brassées provenant d’un jardin luxuriant traversé par d’aimables vents.

magenau Des cinq propositions, je n’ai essayé que Rubrum Lily imaginé par Carlos Benaïm. Un lys d’une époustouflante présence un brin entêtante, extraordinairement sophistiqué, floral à foison, vert, salicylé et très épicé. Les autres sont bien imagés: Un Gardénia, la nuit; 1er Mai qui, on s’en doute, est un muguet, les deux de Dominique Ropion; Rosa Rugosa et Jurassic Flower de Carlos Bénaïm. Pour ce dernier, quelle est la fleur qui se cache derrière ce nom un peu mystérieux? Un magnolia de grande tenue.

La petite machine, un cube rouge de 11 cm, permet la diffusion et la ventilation à froid des exquis nectars. Son design très «70» en fait un objet agréable à l’œil. Sa batterie rechargeable comme un téléphone portable lui confère une autonomie de quinze heures afin de la déplacer d’une pièce à l’autre au gré de ses envies, et même dans un lieu sans électricité.

Enfin, parallèlement à cette collection de Fleurs Mécaniques, il existe aussi des bougies d’ambiance de grand luxe, neuf au total, dont deux méritent une mention spéciale: Russian Nights composé par Sophia Grojsman et Saint des Saints par Carlos Benaïm. Cette ultime senteur est également déclinée dans un rectangle de gomme parfumé, destiné à des petits endroits comme un dressing room ou un placard, et porte le nom de Rubber Incense. Du vrai bel et fin ouvrage.

Diffuseur avec une recharge, 260€; Fleurs Mécaniques, de 50 € à 70€ , 30ml dont la durée de diffusion est évaluée à près de 60 heures.

http://www.editionsdeparfums.com

Poster un commentaire

Classé dans Notes de coeur

Givaudan fête le Printemps jusqu’au 17 avril 2010

 

 Flower_21 Le Printemps Haussmann célèbre l’arrivée des beaux jours avec plus de 150 pièces exclusives Mode et Accessoires et des ateliers inédits animés par des professionnels de la maison de création Givaudan. Vous pourrez y découvrir l’histoire et le création des parfums autour de trois thèmes :

     
  • Voyage initiatique au coeur des matières premières et du développement durable aux côté de Rémi Pulvérail.
  • Les Grands Floraux de la parfumerie avec le célèbre parfumeur Jean Guichard, qui dirige l’Ecole Givaudan, véritable pépinière de certains des futurs grands « nez » de la profession.
  • L’héritage olfactif des différentes régions du monde avec Maurizio Volpi..

miss-dior-cherie434_1 Informations pratiques pour venir aux ateliers  jusqu’au 17 avril :

  • Les jeudis à 18h et les samedis à 15H et 16H30
  • Printemps Haussmann, Printemps Mode, Rotonde Montmartre, Etage 6
  • Durée d’un atelier : 45 minutes environ
  • Inscriptions dans la limite des places disponibles au : 01 42 82 49 00
  • Prix tous publics : 20 euros /personne/atelier et avec la carte Printemps : 15 euros

Lors de votre promenade de printemps, vous pourrez aussi allez visiter les Salons Miss Dior Chérie !

2 Commentaires

Classé dans Notes de tête