De fille en Aiguilles et Fourreau Noir de Serge Lutens

 5. Serge Lutens_Portrait Telle une cigale en temps de crise, j’étais partie, sur talons aiguilles,  écouter le chant des grillons dans les Salons du Palais Royal. L’été n’était pas encore arrivé, la bise bien venue, mais Serge Lutens, rieur et frondeur, nous avait créé une pinède olfactive. Oubliez le pin des lessiviers et laissez – vous bercer par cette image mentale qui comble nos mémoires. Des aiguilles de pin, une chaleur ombragée, le soleil dont on perçoit avec douceur les rayons, la peau brunie qui dégage une odeur d’été et de fruits épicés. Cri, cri, cri, cri, l’ avez-vous dans les oreilles le chant de la cigale assez folle pour chanter ? Si vous voulez vous offrir cette petite madeleine, filez au Palais Royal, sentez De fille en aiguilles, un boisé oriental gorgé de résine de pin, chauffé de vétiver et d’encens, aiguisé de fruits confits dans les épices. Ne cherchez pas davantage à comprendre la fourmi qui se cache derrière cette fable, remontez juste le fil d’ Ariane. Serge Lutens aime la matière, la prend en partenaire principale, la sculpte à son gré, cassant les bienséances et les idées reçues.  Pour moi, le dernier cri de Paris serait un garçon assez fou, pour porter un parfum au nom de fille ! Quelle clairvoyance !

 FOURREAU NOIR SERGE LUTENS Un bonheur n’ arrivant jamais seul, Fourreau Noir se révèle à moi dans toute la splendeur et la sophistication d’ un tombé impeccable. Du velours de parfum, une fluidité exquise. J’ imagine cette femme, celle que Serge Lutens porte en lui depuis si longtemps, hanter par un soir d’ hiver les  arcades du Palais Royal. Elle est fatale, précieuse, presque sacrée. Sa démarche ondule en volutes d’encens et de myrrhe. Son sillage de fève Tonka régale nos narines : une douceur vanillée, un peu de foin coupé et la chaleur musquée de cette merveille de la nature, que les Indiens prenaient pour porte-bonheur. On distingue juste une pointe de lavande, qui n’ a rien de médicinal, rien de barbier mais qui ajoute une note apaisante à ce tableau d’ hiver. Cette femme s’ est évanouie dans ma pensée, j’en garde le parfum et l’ envie tranchante de le porter. Fourreau noir ? oublions l’ endroit où l’ on met son poignard et restons au Palais-Royal, celui des Incroyables et des Merveilleuses, redingote et fourreau de velours noir.

 

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Notes de coeur

8 réponses à “De fille en Aiguilles et Fourreau Noir de Serge Lutens

  1. courbature

    Ma douce Elisa, quelle jolie fable sur une pinède qui nous mène de fil en aiguille aux volutes sentant bon les résines, soufflant le chaud et le froid avec une élégance rare. Peu ont suggéré qu’un garçon joliment frondeur laisse fleurer sur le revers de son col, ce dernier opus de M. Lutens… Je t’en rends grâce. Mille baisers, J.

    • elisadefeydeau

      Chère Johanne. Serge Lutens nous dit que l’ambiguité est en lui et que c’est sa fatale condamnation ! on peut rêver pire ! Moi, j’aimerais sentir cet opus sur un garçon osant s’avouer fille en aiguilles, sans talons hauts ! Mille baisers à mon tour, E.

  2. Tara C

    Merci pour votre description de ces nouveaux parfums, la Fille en Aiguilles me tente particulierement. Je suis rassuree d’entendre qu’il n’y a qu’une pointe de lavande dans Fourreau Noir. Il ne reste plus qu’attendre l’automne!

  3. Si j'avais au moins...

    Lisa, quelle chance de « rester aux Palais Royal », des Etats-Unis il me faudra bien six mois pour que ces parfums de reves viennent jusqu’a moi, je ne peux attendre.
    Par contre je vous laisse votre garcon androgyne de Paris, j’aime les mecs tres mecs, et sachez que c’est une fille nee garcon qui vous le dit!

    • elisadefeydeau

      Sur une « peau de mec », De fille en Aiguille, sera très « mec », un beau boisé au teint épicé !

  4. Si j'avais au moins...

    Lisa, ici en amerique, a l’exception des gays (bien evidemment openly gay), les hommes ne se parfument pas, hormis une minorite qui le fait pour des occasions exceptionnelles et encore avec des « colognes » comme Cool Water et surtout rien de sucre ni de poudre. Je n’ai jamais senti de ma vie ici Le Male de Gaultier sur un homme straight, jamais, alors qu’en France et en Italie il est porte par tout le monde. Honnetement ca ne me derange pas, bien au contraire, j’aime l’odeur naturelle d’un homme dans tous ses etats, y ajouter du parfum dessus gacherait tout, et puis le parfum uniquement pour les femmes, j’estime que ca valorise la femme.

  5. Antoine

    Bonjour,

    Désolé par avance de vous contacter via ce canal mais je ne parviens pas à obtenir votre email.

    Je réalise, dans le cadres de mes études, un mémoire sur les bougies parfumées.

    Je souhaite vous rencontrer dans ce contexte. Cela est-il possible ?

    Merci par avance, cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s