The one that I want – Nouveau film Chanel numéro 5

 

« On n’entretient pas le N°5 comme une danseuse, on l’entretient comme une reine » soulignait Jaques Helleu ( NDLR : ancien directeur artistique des parfums Chanel, décédé en 2007). En effet, les nombreuses égéries du parfum mythique – de Gabrielle Chanel herself à Brad Pitt- ont toujours été judicieusement choisies. La volonté première de Jacques Helleu était que les plus belles femmes du monde incarnent le parfum à travers un film publicitaire scénarisé, signé par les grands noms du cinéma ou de la photographie.

En octobre 2014, Chanel nous dévoile son nouveau film signé par Baz Luhrmann, qui avait réalisé celui avec la magnifique Nicole Kidman il y a 10 ans, et qui met à présent en scène le Top Model le plus banckable du monde, Gisele Bünchen. La Brésilienne mène sa carrière et sa vie de famille de front, n’hésitant pas à poster une photo d’elle allaitant sa fille sur un shooting. A 34 ans, elle reste la top model la mieux payée depuis 2002 (114 millions d’euros cette année). Une vraie performance ! Pour le réalisateur, l’objectif de cette nouvelle campagne était de monter en quoi la femme N°5, sous les traits de Gisele Bündchen, avait évolué sur une décennie.

4c8df86c27_Gisele-Bundchen-para-Chanel-N-5-fashion-film-Fashionclick L’action se passe entre New-York, dans un cabaret où le chanteur Lo-fang interprète sa reprise très soul de « You’re the one that I want », et une somptueuse villa de bord de mer située à Montauk (côte est des Etats-Unis, même si pour des questions esthétiques, les prises de vues de surf ont été effectuées aux îles Fidji) Giselle se glisse dans la peau d’une femme sportive (la première scène la montre en train de surfer dans une combinaison siglé Chanel) active (mannequin) et mère de famille dont la vie se voit perturber par le départ de son homme. Dès lors, elle va chercher à le reconquérir et quitte même une séance photo pour le revoir dans le cabaret new-yorkais et échanger un baiser de cinéma lors de la scène finale.

Même si certains côtés de la femme « moderne » ie mère de famille mais active et sportive sont montrés et prêtent à sourire tant ils sont idéalisés, on reste dans la trame classique de la publicité de parfums avec des décors à couper le souffle, des costumes somptueux issus de la collection croisière 2014 Paris-Dubaï et une égérie plus belle que jamais. Chanel nous présente 3 min de bonheur, de rêve et réussit le coup de maître de réinventer l’histoire de son parfums best-seller depuis 1921.

On remarques aussi l’évolution de la femme numéro 5, et de la femme Chanel en elle-même, qui devint une femme du « nouveau monde » (mondialisation oblige ?), caractérisée par son côté terre-à-terre, ambitieuse, sportive mais mère de famille. On y délaisse l’image de la femme européenne très romantique campée par Nicole Kidman, australienne certes mais qui joue la carte du Moulin Rouge. Ici, Giselle Bünchen se bat pour retrouver, reconquérir son mari à New-York.

On ne se lasse pas ni de la beauté des images, ni de celle de la bande originale.

Aujourd’hui encore, quand une femme achète Chanel N°5, ce n’est pas seulement un parfum qu’elle cherche, c’est aussi une certaine idée qu’elle a d’elle-même, ce qu’elle pense être ou ce qu’elle aimerait être. Ce parfum évoque pour la femme une idée de la liberté et de la perfection, tout comme en 1921, quand les femmes y reconnaissent le vent de la modernité.

Malgré sa gloire, le N°5 ne se banalise pas et garde tout son mystère. La violence du N°5 fut voulue par Gabrielle Chanel pour exprimer son désir d’un monde plus sensuel et plus vrai. Depuis, les femmes savent qu’il leur faut porter le N°5 partout où elles souhaitent être embrassées.

Gabrielle Chanel leur a enseigné tout un style, celui de la modernité, celui de l’indémodable, celui de l’accord entre le corps des femmes et leur envie de séduire.

Ainsi, devenu plus qu’une légende, le N°5 est un mythe vivant, une construction de l’imaginaire collectif, un support intemporel et universel de rêve qui cristallise les désirs. Le N°5 est un parfum opulent, qui parle de luxe et d’élégance avec une audace en rupture avec les codes traditionnels.

https://www.youtube.com/watch?v=8asRWe5XNw8

Poster un commentaire

Classé dans L'instant beauté d'Aliénor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s