L’Année Le Nôtre est célébrée par Arty Fragrance, au travers de ses bougies parfumées : Jardins et Bosquets et Potager Royal

2013 : une année faste pour Versailles, l’ancienne Cité Royale avec la célébration du 400ème anniversaire de la naissance Le Nôtre. Arty Fragrance by Elisabeth de Feydeau s’inscrit au cœur de cette actualité.

bougies Versailles 2 Dans la bougie Jardins et Bosquets , buis et jasmins partent en envolée pour évoquer ces lieux enchantés de la puissance royale. Fleur de Grasse par excellence au XVIIIe siècle, le jasmin, de par son sillage intense et envoûtant est l’essence mythique de la parfumerie et s’associe au parfum du buis perlé de rosée. Le jardin monarchique est un lieu de pouvoir. André Le Nôtre conçoit à Versailles à partir de 1662 le modèle accompli d’un « jardin à la française », dont les parterres sont composés de nombreuses espèces parfumées. Statues et bassins, inspirés de la mythologie gréco-romaine, en sont les ornements privilégiés. Les jeux d’eaux s’accordent avec les décors, parfument l’air autant qu’ils le rafraîchissent, dont les décors sont inspirés des légendes de la mythologie gréco-romaine ainsi que de l’histoire ancienne.

Les bosquets sont appelés « chambres vertes » sous Louis XIV et renferment des salles de bal et théâtres de verdure. Ils sont imaginés comme des salons de plein air, lieux de tous les divertissements et de bien d’autres plaisirs aussi. Symbole des jardins à la française, le buis y est taillé en pyramide, en boule, en cône, ou de mille autres façons et forme des bordures ou des « broderies » dans les parterres. À Versailles, les parterres de Le Nôtre, au XVIIe, étaient déjà composés de nombreuses espèces, dont les jasmins. Les courtisans avaient une fascination pour leurs floraisons très parfumées, au point que Jean de La Fontaine put écrire : « Jasmins dont un air doux s’exhale / Fleurs que les vents n’ont pu ternir / Aminte en blancheur vous égale / Et vous m’en faites souvenir. » En 1755, Louis XV fait ajouter des plantes au parc de Trianon, dont des jasmins. Six cents jasmins blancs furent envoyés le 15 avril 1784 par M. Moreau de la Rochette. En 1786, pour une nouvelle serre au Trianon, la reine Marie-Antoinette demanda d’acheter des jasmins d’Espagne et d’Arabie. Cette bougie exhale les senteurs du Buis de la Feuille de Violette, du Jasmin velouté et de l’Œillet blanc. 

 

bougies Versailles 1 Avec la bougie Potager Royal, je voulais évoquer le Potager du Roi en senteurs, en imaginant une note à la fois ronde, lactée et chaude de la figue, qui s’associe avec la verdeur des jeunes légumes de printemps. Déambuler dans les allées parfaitement ordonnancées de ce jardin de neuf hectares nous entraînent des parfums du Carré des plantes aromatiques à ceux des vergers.

Certains légumes étaient les péchés mignons de Louis XIV qui en exigeait la « primeur » pour les déguster. Ils éclatent dans cette bougie avec toute la fraicheur de leurs arômes printaniers, mêlés au parfum ensoleillé de la figue et aux notes herbacées. Versailles est terre de luxe et de végétation. Jean-Baptiste de la Quintinie, jardinier et agronome, se voit confier le Potager du Roy, construit entre 1678 et 1683. Ce jardin-verger de prestige doit être à la pointe de la découverte botanique et fournir les tables royales en fruits et en légumes. Une figuerie est créée pour que le Roi puisse savourer l’un de ses fruits préférés. Parmi les nombreuses curiosités, le Carré des plantes aromatiques rassemble des espèces un peu particulières, appelées « fournitures à salades” . …… Le figuier est un habitué de Versailles. Louis XIV était un grand amateur de ce fruit et La Quintinie, son jardinier, en planta plus de sept cents. Louis XV, dit le Bien-aimé, en surveillait les essais d’acclimatation dans les serres de Claude Richard. À l’époque de Marie-Antoinette, les figuiers encaissés étaient très en vogue. En effet, comme ces arbres, habitués au climat méditerranéen, ne supportaient pas les hivers rudes, on les cultivait en caisses, que l’on rentrait sous serres. En été, ils avaient besoin de fréquents arrosages, et donnaient deux fois dans l’année. Le fruit, les feuilles et l’écorce du figuier sont odoriférants. Pour mettre ce lieu mythique, les notes de feuille Verte, de figue Blanche et de Basilic s’associent en une senteur verte, lactée et croquante.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans bougies Versailles Arty Fragrance

2 réponses à “L’Année Le Nôtre est célébrée par Arty Fragrance, au travers de ses bougies parfumées : Jardins et Bosquets et Potager Royal

  1. Bonjour Elisabeth, j’aimerais faire appel à vos services dans le cadre d’un événement corporate pour l’un de nos clients. Pourriez-vous m’envoyer votre email afin que je puisse vous faire part de ma demande ? Au plaisir de vous lire. Cordialement.

  2. roche

    Elysabeth
    Non seulement vous etes une èrudie concernant les »Parfums  » mais vous etes une tres tres belle femme et de plus / « class »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s