Les Heures de Parfum chez Cartier

Cartier 2 Une heure chez Cartier n’est pas seulement celle de la journée. Elle est surtout celle de la vie. Elle rôde délicieusement, se goûte, se sent et se respire et devient sous le nez de Mathilde Laurent un parfum, ou plutôt la nouvelle collection de parfums chez Cartier. « La seule heure qui compte, nous dit-elle c’est celle de la vie ! ». C’est pour cela que « Les Heures de Parfum »  se vivent comme autant de manifestes. Elles sont l’émanation d’une Maison mais aussi une manière de raconter une histoire dans sa totalité, plutôt que seulement dans un épisode. Elles offrent la possibilité à chacun de nous de se retrouver dans sa vie, comme autant de points sur un plan imaginaire. A chaque heure son parfum, à chaque instant son émotion et son souvenir, sa mémoire olfactive. Mathilde Laurent cite alors Marcel Proust :

« Une heure n’est pas une heure,

C’est un vase rempli de parfums,

de sons, de projets  et de climats« 

Les cinq premiers parfums de cette collection sont cinq oeuvres, qui composent une véritable exposition de l’art du parfum. Ils appartiennent à cinq registres olfactifs différents et expriment à leur manière une recherche esthétique moderne et concise, au mépris des codes imposés. Mathilde Laurent aime la diversité, peu lui importe le genre ou la famille olfactive, au sens académique du terme. Elle travaille dans l’instinct, sans shéma strict mais avec l’envie chevillée au corps de rendre au parfum le premier rôle. Mathilde est comme cela, authentique et sincère, libre mais artiste engagée dans l’amour du beau olfactif. Elle pense la haute – parfumerie comme un laboratoire d’essai de la création, sur – dosant les matériaux nobles, osant de nouveaux accords, bousculant les codes, variant les plaisirs. Mathilde Laurent chasse la monotonie par des parfums architecturés et participe à l’abolition des soupes et autres purées olfactives, qui trompent notre sens olfactif et nous font oublier qu’un parfum doit être avant tout cet « acte de pensée poétique » (Edmond Roudnitska)

Cartier 1 Les flacons de verre, qui renferment ces sillages (eaux de toilette ou de parfum) sont à l’image de la Maison Cartier : purs, transparents, droits sans rigidité. Sur la surface plane, est gravé le chiffre romain qui nous donne l’heure. Pas d’étiquette, juste un titre inscrit en bas du flacon, comme celui d’un tome d’une belle histoire. Une épure qui signe le temps et vous indique la possibilité d’un sillage.Devant les mots de Mathilde Laurent, je préfère m’effacer pour vous les livrer. Ils vous racontent chaque parfum. A vous d’ouvrir le flacon pour les sentir et vivre l’ivresse !

I- L’Heure Promise : « L’Heure Promise ou l’heure des anges, car dans la réalité, es anges sentent vraiment comme ça. » M.L. (petit grain, herbes fraîches, iris, santal et notes musquées)

VI- L’Heure Brillante : « L’heure néon, l’heure fluorescente, qui survolte, qui exalte tous ceux en qui elle s’engouffre » M.L. (citron, linette, notes gin, aldéhydes)

X- L’Heure Folle : « La nature comme je l’aime, folle, bucolique, échevelée, bruissante, buissonnante et bourgeonnante de fruits qui ne me mûriront jamais » M.L. (groseille, baies roses, myrtilles, cassis, mûre, violette, notes de feuilles, lierre, buis, shiso, aldéhydes, polygonum)

XII – L’Heure Mystérieuse : « L’Heure Mystérieuse, une invitation au secret, une odeur de chuchotement » M.L. (jasmin, patchouli, élémi, coriandre, encens, oliban, cade)

XIII- La Treizième Heure : « Par fumée, j’entends parfum. La fumée comme une fascination, à porter comme un piège avec préméditation » M.L. (notes cuir, mate, bouleau, narcisse, bergamote, patchouli, vanille)

Mathilde Laurent, dont j’avais fait le portrait dans un précédent billetPortrait d’un parfumeur : Mathilde Laurent, a accepté de vous répondre directement sur ce blog. Si vous le souhaitez, vous pouvez lui poser des questions en laissant un commentaire. Elle vous répondra, fidèle à son engagement de témoigner et de transmettre l’amour du parfum.

Publicités

32 Commentaires

Classé dans Notes de coeur

32 réponses à “Les Heures de Parfum chez Cartier

  1. Chère Elisabeth, vous savez que j’ai eu le plaisir de rencontrer Mathilde et d’écrire tout le bien que je pense des Heures de Cartier. Donc, pas de questions… mais l’occasion de répéter à quel point je considère que ces compositions innovent dans leur écriture. La Treizième heure en particulier m’a prise au piège…
    Merci à Mathilde pour ces vrais parfums d’auteur. J’attends avec intérêt questions et réponses!

    • mathilde

      quelle belle rencontre chère CarmenCanada.

    • elisadefeydeau

      Chère Carmencanada, j’ai lu avec intérêt tout ce que vous avez écrit si subtilement sur les Heures de Cartier et sur le travail artistique de Mathilde et nous en avons discuté ensemble. je ne peux que encourager tous les passionnés du parfum à aller sur votre site « grain de musc », pour humer et dévorer tous vos mots si profonds et justes. Merci à vous aussi d’avoir signalé la possibilité de poser sur mon blog des questions à Mathilde. J’espère que les questions se feront nombreuses comme autant d’hommages à sa parfumerie d’auteur.

  2. kathryn

    Je suis anglaise mais je vais essayer de vous poser ma question en francais!! Vous avez cree plusieurs parfums exraordinaires (j’aime beaucoup Pampelune) mais quel est votre favori entre tous vos creations? Est-ce qus vous le portez vous-meme?

    • mathilde

      chère Katrin,
      toutes mes créations représentent quelquechose de très fort pour moi. mais je ne les porte jamais !
      je ne porte jamais aucun parfum.
      j’ai fait deux exceptions à cette règle, je me suis laissée surprendre par deux de mes travauxen les « personnes » de Guet-Apens et de la Treizième Heure….j’en suis, en quelque sorte tombée amoureuse, et je les ai portés certains soirs par pur plaisir. mais jamais habituellement.
      créer pour moi ne m’interesse pas, le parfum est une forme d’expression, tout message est destiné à un autre que soi.
      merci d’être cet autre chère Katrin.

  3. Mercie Elisabeth pour cette invitation très gentille!

    Chère Mathilde, je n’ai pas eu la chance d’essayer les nouveaux parfums jusqu’à ce moment, alors mes questions seront autour votre placement dans la marché et l’art de la parfumerie. J’espere que c’est bien!

    Quand vous vous avez placé chez Cartier en projets individualisés (« bespoke »), Luca Turin avait dit que ca serait « une vaste expenditure du vrai talent ». Maintenant que le project est materialisé, est-ce que vous sentez que c’était une prophecie malentendue? Les Heures sont attendues avec beaucoup d’impatience et d’intérêt par l’audience afficionados du parfum (moi, inclue, je l’avoue!!) Vont-elles « parler » aux gens, instiger une dialogue?

    Et une autre chose: En quoi pensez-vous l’écriture des parfums sera innovatrice dans le futur proche? Des nouveaux materiels pour remplacer les ingredients soumis au control d’IFRA ou ~pourtant~ une autre sensibilité qui est encore innatendue?

    Merci de me donner la chance de poser ces questions, je voudrais mettre beaucoup d’autres, mais l’espace est tel.

    Mes sentiments d’admiration,
    Elena

    • mathilde

      chère Elena,
      merci pour votre message et je vais essayer de répondre à toutes vos questions le plus completement possible.
      j’étais très touchée du commentaire de Luca Turin qui a été un des premiers à me soutenir et à me donner du courage.
      le parfum sur mesure était pour moi un étape, je n’avais jamais imaginé ne plus créer pour « les Autres » (cf message pour Katrin) il faut parfois savoir emprunter des détours pour se rendre qqpart….. et le parfum sur mesure est pour moi un formidable moyen d’être au plus près de ceux qui aiment et qui portent le parfum et aussi de se pousser toujours plus loin dans l’expérimentation de nouveaux accords, de se mettre au pied du mur, de solliciter sa créativité et sa technicité. je considère qu’apprendre est un devoir surtout en parfumerie ! et c’est ce que me permet le parfum sur mesure, c’est pourquoi il est complémentaire, il nourrit mon travail sur d’autres projets.
      pour les Heures j’espère réellement qu’elles vont parler à ces Autres, à destination de qui je crée, pour moi, le parfum est un message que la peau diffuse.
      enfin pour les ingrédients qu’on nous ote de notre palette, je fais comme s’ils n’avaient jamais existé, mais je continue à chercher leurs effets même si c’est un peu utopique…..avec d’autres ingrédients, là encore il faut repartir de zéro et chercher, chercher….mais ayant été « élevée » chez Guerlain et ayant connu tous ces ingrédients avant leur interdiction, je les ai pour toujours en mémoire et leurs effets m’ont marquée : définitivement !
      voilà, chère Elena, j’espère avoir apporté quelques éléments à votre questionnement parfumistique. !
      bien sincèrement.

      • Chère Mathilde,

        merci bien pour ta gentillesse en me repondant si precisement! Il m’a donné des reponses en quelque questions au fond de ma pensée pour longtemps.
        Le sujet du futur de parfumerie me (nous!) interesse beaucoup et c’est très encourageante de lire tes reponses: Vers un avenir, enfin!
        C’est n’était pas un projet attendu , mais tes reponses étaient si evoluées qu’ il m’a fait beaucoup de plaisir de vous faire un « petit portrait » sur Perfume Shrine, car je crois que nos lecteurs anglophones profiteront des vos idées très intéressantes (J’espère c’est bien avec toi).

        Denyse, merci pour vous faire attention (il faut que je fasse une commentaire, mais je cours ces jours!), et Elisa quelle gentille hospitalité, encore une fois!

  4. Méchant Loup

    Chére Mathilde, j’aimerai à mon tour vous poser quelques questions :

    Pamplelune et Rosa Magnifica sont deux parfums plus « courants » que j’aime beaucoup. Ils ont une signature qui leur est propre et expriment déjà un style se démarquant de ce qui existait il y a 10 ans.
    – Avez vous le sentiment d’avoir retrouvé dans l’expression de ces heures une créativité que vous ne pouviez plus exprimer ?

    Il semblerait que la parfumerie de masse soit définitivement calibrée et codée.
    – Partagez vous néanmoins ce sentiment que certains parfums « courants » soient malgré tout créatifs et novateurs ? Si oui, lesquels et pourquoi ?

    – Enfin, quelle serait votre vision de la parfumerie à venir ?

    Merci à vous.

    • mathilde

      cher Méchant Loup ! (j’adore !)
      à propos de créativité, et de pouvoir l’exprimer, je dirais que j’essaie toujours ! quelque soit le projet, et quoiqu’il arrive, de la faire passer, tout simplement parce que je ne sais pas faire autrement ! car mon parcours et mon apprentissage chez Guerlain par chance m’ont laissée libre de « calibrage »; j’ai appris « sur le tas » (de coumarine !) sur la balance et sur les formules de Jacques Guerlain ! d’ailleurs cela me tracassait beaucoup à l’époque, ce magnifique isolement; j’avais probablement peur justement d’y rester ….confite ?…. j’ai donc toujours essayé d’apporter quelquechose de personnel, de mon age, de mon époque à mon travail et à ma formation « classique », c’est ce qui a donné les Aqua Allegoria; et vous avez raison, c’est aussi ce qu’on retrouve dans les Heures de Parfum; mais je n’ai pas pour autant eu l’impression de retrouver une expression perdue de ma créativité car je travaille toujours comme ça.
      maintenant, ne nous voilons pas la face, il est vrai que l’hyper créativité quand elle abouti à des choses très différenciantes n’a pas toujours lieu d’être dans tous les contextes…….! mais je pense que l’absence de créativité de certains lancements n’est pas toujours dûe aux mêmes ! on peut être parfumeur sans pour autant être passionné par l’art et la création ……….
      Concernant le calibrage du marché et les codes qui y prospèrent, ils font finalement le lit d’une plus belle parfumerie, plus créative et renouvelée justement car je crois que comme vous, de plus en plus de gens cherchent autre chose, cherchent à être surpris, emmerveillés, intrigués, séduits par ce qu’ils sentent à proprement parler et non plus par ce qu’il voient sur l’affiche…. on me dit que c’est encore une minorité mais je n’en crois rien !…. et je crois que c’est pour cela que certains parfum qui arrivent à proposer une belle créativité ont de beaux succès comme celui de Terre d’Hermès, ou de Dior Homme.
      C’est pourquoi, j’ose espérer que la parfumerie de demain sera plus variée, car je crois que toutes les parfumeries ont leur place sur le marché, car je crois que tous les comportements vis à vis du parfum sont respectables. Je rêve donc à une parfumerie où toutes les envies, tous les coups et tous les gouts sont permis ! mais je rêve aussi à une parfumerie qui soit un art à part entière c’est à dire avec tout le paysage, tout l’environnement que cela sous-entend, car aujourd’hui les différentes parfumeries (niche haute parfumerie sur mesure etc) naissent et se développent dans un mélange des genres et une confusion où selon moi on peut avoir du mal à se repérer et à savoir vraiment ce qu’on sent. C’est pourquoi, il est primordial pour moi que chacun puisse comprendre, explorer, visiter la parfumerie, avoir accès à une information vraie, transparente, technique même, si on veut que la créativité, la qualité, l’innovation, mais aussi la médiocrité et la facilité soient prises pour ce qu’elles sont et appréciées à juste titre.
      Les blogs parfums sont aujourd’hui un des lieux où tout cela commence à exister enfin et j’en suis soulagée ! et très heureuse !!
      Voilà, Méchant Loup, j’ai été très longue et j’espère surtout claire ! mais là, rien n’est sûr !!
      merci pour vos questions, à bientôt.

  5. Méchant Loup

    Ahhh, comme je vous enviais du temps où vous étiez sur le tas de coumarine, si vous saviez !
    Merci beaucoup Mathilde pour vos réponses alternant humour et sujets plus sérieux. Elles sont très claires et je les partage sur tous les points. A bientôt.

    • mathilde

      ahhhhhhhh c’est vrai que de l’extèrieur, cela pouvait paraitre enviable !
      j’en suis désolée ! j’espère que vous ne m’en voulez plus !
      bien à vous.

  6. Mais je ne vous en voulais et ne vous en veux pas du tout, bien au contraire, n’en soyez pas désolée. C’était effectivement « vu de l’extérieur ».
    Je suis en tout cas ravi que vous puissiez toujours exprimer votre créativité. Créer pour les autres est un acte généreux et sincère, qui rend de surcroit quelques lettres de noblesses à votre beau métier.

  7. king_of_england

    Le troisieme heure, cest tout comme Annick Goutal Eau de Fier, n’est pas?

    • mathilde

      oui ! voilà ! c’est exactement ça !
      comme je n’avais plus d’inspiration et qu’il fallait absolument un cinquième parfum (s’arreter à quatre aurait été honteux c’est vrai !) alors j’ai cherché dans les créations de mon amie Isabelle Doyen que j’adore (autant trahir un ami !) et j’ai trouvé l’eau du Fier très interessante alors je l’ai copiée trait pour trait sans aucun scrupule !
      quelle satisfaction pour un parfumeur !
      et à par vous personne ne s’en rendra compte !!!!voilà vous savez tout ! !

    • elisadefeydeau

      Absolument pas d’accord avec vous. J’admire le travail d’Isabelle Doyen mais celui de Mathilde Laurent aussi et Ô combien. La 13ème heure est vraiment un travail original avec une note de thé fumé, sur laquelle Mathilde Laurent travaille depuis longtemps et avec talent. Votre nez n’est peut-être pas assez affiné pour faire la différence et reconnaître le talent des ces deux grandes dames sans confondre leurs créations respectives ? ou alors mouchez-vous davantage !!

  8. jm's

    Elisabeth , Mathilde , bonjour à vous et d’avance merci pour l’intérêt que vous porterez à mon message.

    Puisque je vous écris , vous devez vous douter que j’adore le parfum !Ce goût prononcé dans ce domaine remonte depuis mon adolescence.Dès l’âge de 16 ans (aujourd’hui , j’ai dépassé les 40…), j’aimais me parfumer régulièrement et étais exigeant en matière d’odeurs.A 19-20 ans , j’avais adopté le Macassar de rochas .J’étais fier et me sentais quelque peu esthète , car je ne connaissais personne qui portait un parfum comme celui là.Puis mes goûts ont évolué et parmis mes nombreuses tentatives , j’ai pu avoir différents coups de coeur comme le 3ème homme de caron porté plusieurs années , Balenciaga pour homme , de Balenciaga , malheureusement introuvable à présent , A men de thierry Muggler que je porte toujours et que je continue d’essayer dans ses différentes variations ,Opium , mais juste un an , jungle de kenzo adopté dès sa sortie et porté jusqu’à l’année dernière ; plus récemment l’instant de guerlain ,infusion d’homme de Prada ou encore encre noire de Lallique…A travers toutes ces varités , j’ai toujours recherché des odeurs qui se remarquent;j’étais au courrant des nouvelles modes en matière de » senteur « , mais prenais soin de rechercher « l’odeur rare » et qui vraiment ravissait mes narines , pour ne pas dire , mes papilles…
    Ces deux dernières années , je me suis essayé aux parfums dits de niche:voleurs de rose , piment brûlant chez l’artisan parfumeur , un brin de réglisse dans la collection hermessence ,mais ils ne m’ont pas marqué… ; puis chez serge Lutens , un bois vanille , serge noire finalement trop capiteux pour moi ( il va bien mieux à ma mère!) ; enfin , ces derniers mois , bois d’encens puis ambre soie chez armani privé ,deux parfums que j’aime beaucoup (j’aurais juste préféré qu’Ambre soie ait une tenue plus prononcée dans la durée…) et enfin Géranium pour Monsieur de domonique Ropion chez Frédéric Malle

    Bref je crains fort d’être devenu quelque peu obsédé des parfums !
    C’est pourquoi , aujourd’hui , j’éprouve le désir de me recentrer , de faire un tri , de ne m’attacher qu’à quelques parfums au centre desquels , peut-être je pourrais placer une perle rare ; ma perle rare… ? et en lisant vos commentaires sur le parfum « la treizième heure » de cartier , je me disais que peut-être cette « treizième heure » pouvait être cette odeur que je recherche aujourd’hui ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Ah , oui , j’allais oublier : depuis l’année dernière aussi , mes recherches en matière de parfum se sont accompagnées de lectures sur les différents blogs à ce sujet.C’est ainsi que j’ai eu plaisir à connaître le vôtre , Elisabeth , vos commentaires que je trouve extraordinaires… ; j’ai eu plaisir à découvrir ces artistes de la parfumerie et sincèrement , pour ces moments d’échange , de partage , ces moments de communication et d’expression sur ces choses de la vie aussi subtiles et qui pourtant nous touchent si profondément , je vous dis bravo et MERCI.

    Au plaisir de vous lire.

    JM’S

    • elisadefeydeau

      Cher JM’S, votre parcours olfactif est une véritable quête du Graal et je trouve votre témoignage très touchant., En effet, la treizième heure pourrait être votre heure olfactive. C’est un parfum troublant, envoûtant et tellement différent. Il faut savoir le porter en esthète et avec humilité. Je le communique à Mathilde qui aura certainement de jolis mots à vous dire. Je suis ravie aussi de vous savoir visiteur de mon blog et j’espère continuer à vous faire partager mes passions et mes rencontres. Bien à vous, Elisabeth

  9. jm's

    Bonjour à vous

    Mince….j’espère que mon précédent commentaire vous est bien parvenu…

    Il était question de mon « obsession » en matière de parfum et de cet espoir à trouver celui qui ferait de nouveau chavirer mon coeur ; peut-être avec « la treizième heure » de cartier ?
    L’avez-vous bien reçu ?

    JM’S

  10. jm's

    Re…

    Merci à vous.

    Une quête du Graal… ?! Je n’y avais pas pensé , mais c’est bien vrai…c’est fou combien nos passions et ici , plus précisément ce rapport au parfum peut refleter un aspect plus large d’un individu , d’une personnalité et de ses valeurs intimes !
    Ces derniers temps je m’interrogeais vraiment sur cette fascination pour les parfums et vous m’avez donné une réponse interessante…
    Vous m’avez aussi donné l’envie d’aller essayer rapidement la treizième heure et s’il m’envoûte , de l’adopter.Je ne manquerai pas alors de vous communiquer mes impressions.

    Alors à bientôt.

    JM’S

  11. jm's

    Bonjour

    C’est encore moi.

    Juste pour vous dire que j’habite sur Lille , que suite à nos échanges je me suis rendu hier ap-midi dans une une des boutiques Cartier espérant découvrir la perle rare, mais malheureusement mon investigation n’a pu aboutir aussi vite que je le souhaitais.Une charmante vendeuse m’a en effet fait savoir que les collections de parfum « l’heure » de cartier ne se faisaient que sur Paris.Est-ce vrai ?Je sais que je devrais pouvoir le trouver au printemps Haussmann ou à la galerie Lafayette , mais avez-vous d’autres adresses ?

    Merci d’avance.
    A bientôt.
    JM’S

    • mathilde

      cher JM’S,
      je suis désolée, j’avais lu votre message mais n’avais pas assez de temps pour y répondre bien ! ce qui est d’ailleurs toujours le cas, mais je ne veux pas vous laisser sans réponse !!
      vous êtes obsédé par les parfums ? ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre !!! ni vous regarder de travers….. nous le sommes tous ici !!! chacun à notre manière, mais tous ! et gravement !!!
      je crois que la seule chose qui compte en parfum c’est le plaisir, et si vous en avez à sentir, à découvrir et à changer…. pourquoi pas ??
      j’espère que vous en trouverez aussi dans la Treizième Heure ou peut-être dans sept bientôt huit autres !……
      bonnes promenades olfactives !

  12. Gregorymvs

    Chère Elisabeth, chère Mathilde,

    J’habite Bruxelles et suis un PASSIONNE de parfumerie.
    Que de chemin parcouru depuis le temps où mon grand-père m’a initié à la parfumerie…j’avais 6 ans (j’en ai 35) et je m’en rappelle comme si c’était hier.
    Et depuis…Il ne se passe pas une semaine sans que je passe dans une parfumerie, pas un jour sans me rendre sur des sites spécialisés (votre blog a ma préférence ;-)), afin de me tenir informé.

    J’ai plus d’une centaine de bouteille de parfums (dites de « niche).
    Mes préférences:
    L’Heure bleue et Mitsouko de Guerlain, Daim blond et Musc Koublaï Khan chez Serge Lutens, Cuir de Russie et n°18 chez Chanel…

    Mais mon dernier coup de coeur (et le mot est faible) c’était samedi dernier… la Treizième heure par Mathilde Laurent.
    Quel choc! Quelle surprise! Déroutant, envoûtant, je n’arrivais plus à retirer mon nez de mon poignet…
    Je n’avais plus ressenti cela depuis l’Heure Bleue…
    Et demain matin c’est décidé…
    La XIIIème Heure sera la mienne.
    Merci Mathilde pour cette expérience unique.
    Merci Elisabeth pour votre travail et votre passion que vous partagez avec nous depuis toutes ces années.

    Continuez à me (à nous) faire rêver.

    A soudain, qui sait…

    • elisadefeydeau

      Votre message est juste un bonheur qui nous donne envie de continuer ! je suis certaine que Mathilde partage mon avis !! Merci de votre commentaire et de votre passion qui soutient la nôtre.

  13. Richardf

    Merci beaucoup Mathilde pour ces merveilleux parfums que sont les heures.. j’en possède déjà trois et ils sont tous magnifiques.. j’ai au moins soixante parfums mais je viens de trouver MES parfums… j’admire énormément votre travail et j’attends les heures suivantes …..

  14. mathilde

    merci !!! cher Gregory, de parler ce langage qu’est le parfum et d’avoir aimé le message de la treizième heure.
    comme le dit Elisabeth, cela m’est d’un grand soutien ! et dans certains cas l’acte d’achat peut s’apparenter à un acte militant; ici, toutes proportions gardées, c’est le cas, acheter la parfumerie qu’on trouve belle pour la faire connaitre et pour la faire émerger.
    alors, un autre merci.
    et encore un pour avoir pris la plume !

    • Gregorymvs

      Merci chère Mathilde de cette jolie réponse.

      Je l’avoue maintennat j’ai été infidèle à la XIII ème heure!
      En effet, je suis tombé sous le charme de: l’Heure Fougueuse!

      Je sais qu’il est impossible pour une mère de porter une préférence envers ces enfants…Mais je peux dire que l’Heure Fougueuse deviendra J’EN SUIS CERTAIN UN CLASSIQUE.

      Il est déroutant et fait tourner plus d’une tête sur mon passage!

      Merci, Merci et encore Merci de rendre la parfumerie encore beaucoup plus jolie qu’elle ne l’est !

      A soudain,…

  15. jm's

    Chère Mathilde

    Je viens de lire votre réponse.Merci bien .J’apprécie particulièrement votre humilité…

    Vous me confortez dans ce que je pense finalement profondément : en parfum , la seule chose qui compte , c’est le plaisir.Et du plaisir , je continue d’en éprouver en parvenant également à trouver MES parfums.
    Très heureux aussi de me rendre compte que d’autres personnes sont autant sinon plus passionnées que moi…!
    Depuis mes messages , j’ai eu l’occasion de découvrir les heures de cartier et de porter la treizième heure.Si celle-ci m’a beaucoup plus , elle n’est pas parvenue à me conquérir définitivement pour une raison simple : ma conjointe lui trouve par son aspect fumé un petit quelque chose de dérangeant…J’ai bien essayé de lui transmettre mon propre plaisir à l’égard de cette odeur , mais en vain…! Plutôt ennuyeux que de ne pas séduire « olfactivement » l’élue de son coeur… ?
    Fort heureusement , quelques mois plus tard , c’est de votre fabuleuse heure défendue dont il a été question et là , sincèrement , ce fut pour moi un véritable coup de foudre!.Je trouve cette heure extraordinaire et bien plus complexe qu’elle n’y parait ; d’une profondeur incroyable , d’une tenue incomparable et très classe…Certes , parmi tous mes parfums , ce n’est peut-être pas le préféré de ma femme ,mais elle l’aime…et surtout son cacao noir amer , velouté , souligné d’un patchouli épuré semble en complet accord avec ma personnalité et fusionner avec ma peau.C’est donc un parfum que j’ai adopté et je pense pour bien longtemps quand bien même je continuerai à butiner avec d’autres odeurs histoire de toujours mieux cultiver mon plaisir.

    Merci mille fois encore.

  16. jm's

    Re…
    Au fait ,merci aussi à vous Elisabeth parce que ma première rencontre avec ces heures fut par votre intermédiaire.
    Et quel est votre avis sur l’heure défendue?

  17. Mourouvin

    Chère Mathilde ,
    C’est avec un immense plaisir que j’ai choisi d’établir une étude sur vos derniers chef d’oeuvres , et j’aurais une question à vous poser .
    quels concurrents peuvent se placer aux cotés des heures de CARTIER ? plus précisément quels parfums seraient leurs principaux concurrents ?
    Merci pour votre réponse! j’ai vraiment hate d’essayer vos créations!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s